21089149

Caroline Kruse aime rappeler que l’amour n’est pas qu’un coup de foudre qui précède un conte de fée ! Une relation durable se construit, se travaille, se cultive de façon unique pour chaque couple qui invente sa propre relation en se libérant des modèles hérités des parents. Caroline Kruse reçoit en consultation des couples qui peinent à communiquer et à trouver un langage amoureux commun.
Dans son ouvrage Le savoir-vivre amoureux. Les secrets des couples qui durent (Ed. du Rocher), elle donne des clés pour se comprendre soi-même et mieux comprendre son couple, donner du sens à la crise qu’il traverse, repérer ses projections mutuelles inconscientes et s’en dégager. Voici les 10 conseils avisés de Caroline Kruse pour entretenir l’harmonie dans son couple en 2021.

1- S’habituer l’un à l’autre

Passés les premiers temps d’idéalisation, de fusion amoureuse, on découvre l’autre tel qu’il est vraiment avec ses habitudes charmantes et ses manies un peu agaçantes. La vie d’un couple est une adaptation permanente à l’autre, mais aussi à des situations souvent changeantes comme l’engagement dans la vie commune, l’arrivée des enfants, leur départ, la retraite… Inscrire son couple dans la durée implique qu’on trouve à chaque étape de cette vie, mais aussi dans tous les détails du quotidien, des occasions de changer, d’évoluer ensemble et de mobiliser des ressources nouvelles“.

2- Éviter l’engrenage des disputes

Ne jamais se disputer est impossible, presque suspect. En revanche, mieux vaut ne pas choisir les pires moments (le soir à minuit, le matin juste avant de déposer les enfants à l’école) pour aborder les sujets qui fâchent. Mais ce qu’il faut surtout éviter, c’est de se blesser mutuellement. Je conseille aux couples de se mettre d’accord à l’avance sur un mot, un geste qui, au moment où la dispute bascule et risque de devenir incontrôlable, la stopperont. Ils peuvent aussi convenir de ne revenir sur le sujet qu’une fois le calme retrouvé“. 

3- Faire des concessions

Les concessions, comme les efforts, ne sont pas synonymes d’abdication, de soumission, mais témoignent du respect, de l’affection qu’on porte à l’autre mais aussi de l’envie qu’on a de lui faire plaisir. Les concessions doivent être réciproques mais cela ne signifie pas qu’elles concernent nécessairement les mêmes sujets. L’essentiel est que chacun sorte parfois de sa zone de confort pour apporter son aide et son soutien à son partenaire. Il s’agit de faire équipe plutôt que de s’affronter camp contre camp ou de se replier dans l’amertume“.

4- Se fixer des objectifs réalisables

Il n’y a rien de pire et de plus contre-productif que de prendre des résolutions dont on sait à l’avance qu’elles seront impossibles à tenir. C’est comme si on tenait à mettre en place une programmation de la déception. Au lieu de manifester la confiance qu’on a dans son couple, on le met d’avance en échec. Mieux vaut donc choisir ensemble des objectifs moins nombreux et moins ambitieux mais dont on sera heureux d’avoir pu les atteindre“.

5- Accepter de ne pas tenir toutes ses promesses

Si on n’atteint pas tous ses objectifs, il est important ne pas s’en vouloir, de ne pas en vouloir à l’autre et surtout ne pas attendre la fin de l’année pour éclater en reproches rétrospectifs . Mieux vaut, bien avant janvier 2022, reparler avec son partenaire de ce dont on avait convenu ensemble et qu’on aura tant de plaisir à réaliser avec lui. Mais il faut le faire gentiment, avec humour, sans le lui rappeler avec aigreur tous les jours !

6- Pratiquer le renforcement positif”

Au lieu de se focaliser sur tout ce qui va mal dans le couple, d’allonger jour après jour la liste noire, il faut examiner les choses qui vont bien et dont on a lieu d’être fiers. S’en réjouir et ne pas oublier de s’en féliciter mutuellement. Il ne s’agit pas de repeindre la vie en rose bonbon, de faire comme si tout allait pour le mieux dans la meilleure des relations possibles mais de reconnaître au couple une base solide, de partir de cette base solide pour l’élargir peu à peu et de gagner ainsi du terrain sur ce qui va moins bien“.

7- Mieux communiquer

Mieux communiquer signifie mieux se parler surtout c’est à dire plus souvent, avec moins d’agressivité et plus de confiance. Il ne faut pas imaginer que l’autre sait d’avance ou devine ce qu’on a à lui dire. Le plus sûr moyen de ne rien obtenir, c’est de ne rien demander. Il faut aussi accepter que l’autre ne parle pas tout à fait le même langage. Et quand un partenaire utilise de préférence le langage des gestes et l’autre le langage des mots, il ne faut pas en valoriser un plus que l’autre mais en profiter pour apprendre celui que l’on maitrise moins bien”.

© Ed. du Rocher

8- Continuer à se désirer 

Il s’agit de dédramatiser la baisse de désir si elle survient ponctuellement mais sans renoncer à la tendresse et à la sensualité. L’essentiel est de ne pas mettre en place un système de blocage qui finit par s’autoalimenter. Là encore anticiper l’échec est le plus sûr moyen de s’y trouver confronté. Il ne faut pas non plus écouter les injonctions à une sexualité stéréotypée et réinventer au fil des années son rythme et sa manière, propre à chaque couple, de se donner mutuellement du plaisir.

9- Se montrer inventif 

Je conseille aux couples de cultiver la dimension ludique de la relation et de réintroduire de l’humour, du jeu, dans le quotidien. Pas besoin de s’initier au kitesurf, ni de partir au bout du monde à chaque fin de semaine. Il s’agit d’apprendre ensemble, au besoin à distance, le flamenco ou le tango. Et si on a des enfants, pourquoi ne pas les faire garder un week-end par mois et en profiter pour explorer les restaurants insolites ou les hôtels de charme du voisinage ? ” 

10- Consulter un spécialiste avant qu’il ne soit trop tard

Mieux vaut effectivement ne pas laisser les choses s’enkyster. Avoir recours à un professionnel permet de rétablir le dialogue, de mesurer les enjeux de ce qui unit ou au contraire empêche de bien vivre ensemble. En analysant la crise qu’il traverse, un couple peut en comprendre l’origine, les ressorts cachés, et s’approprier les moyens de la surmonter. Cette démarche est aussi une façon de se montrer l’un à l’autre que l’on ne tient à garder son couple vivant.

 

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :