D’un coup, plus rien. Juste une loupiote verte qui nous donnait à tous une mine de mal de mer. Chacun retenait sa respiration. On se regardait avec des yeux ronds, bloqués entre le 7 e et le 8 e étage. Il était 9 h 07, ce lundi. J’étais en retard. J’…
Lire la suite de l’article sur Elle.fr

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :