En sentant une caresse appuyée sur messeins, j’ai péniblement ouvert un oeil. Ilétait en train de se rhabiller et affichait unair autosatisfait qui m’a déplu sur-le-champ. Nous venions de passer une nuit torride, mais il se comportait comme s’il n’av…
Lire la suite de l’article sur Elle.fr

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :