On avançait lentement vers l’autel, mon bras glissé sous celui de mon père.L’orgue, les voix feutrées, le bruissement de ma longue robe blanche : tout était comme je l’avais imaginé. À un détail près : les invités portaient des masques, et je ne reco…
Lire la suite de l’article sur Elle.fr

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :