Enfouie sous ma grosse couette, je laisse doucement la lumière emplir la pièce jusqu’à moi. Nichée entre mes deux oreillers, j’entends, de loin, la matinée avancer. Les clés dans la serrure : Margaux et Farid rentrent du marché. Le percolateur : mon …
Lire la suite de l’article sur Elle.fr

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :