Je ne sais pas combien de temps je suis restée plantée là, à la fenêtre de la cuisine de mes parents, regardant les oiseaux de la cour voleter entre les platanes. Ce jour-là, j’avais leur légèreté. Je venais de raccrocher le téléphone au mur, et ma m…
Lire la suite de l’article sur Elle.fr

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :