” Je pleurais tous les matins en voyant la dizaine de patients qui m’attendait dès 7h30 dans la salle d’attente “, confie Louise*, 32 ans, mère d’une petite fille de 5 ans et victime d’un burn-out, lors de son premier poste en tant que médecin généra…
Lire la suite de l’article sur Elle.fr

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :