Faut-il se plaindre d’un déconfinement qui ne l’est qu’à moitié ? Après tout, nous pouvons flirter avec la limite des vingt kilomètres, arpenter les magasins et ” tricher ” (la grande mode de ce confinement saison 2). Il serait inconvenant de soupire…
Lire la suite de l’article sur Elle.fr

La suite

Share this post

Laisser un commentaire

× Sextoy, libertinage ou relation sérieuse?
%d blogueurs aiment cette page :